Première année de pilate [CHECK!]

La fin d’année scolaire approche à grand pas !

Depuis le 30 août, ma petite famille est lancée pour la première année d’école mais également pour ma première inscription en association sportive (depuis mon inscription en faculté). A la mi-septembre, je vous annoncé ma rencontre avec le pilate. A retrouver ici. La mi-juin vient de passer et, voilà le bilan de mon année de pilate!

Pour moi , ces 10 mois de pilate, ce fut:

  • Un apprentissage d’une technique respiratoire très intéressante,
  • Une forme retrouvée en quelques mois,
  • Des muscles profonds facilement mobilisables,
  • Un rendez-vous hebdomadaire de bien-être sans inconvénients,
  • Un coaching personnel tout en profitant d’un sport partagé.
  • Et quelques rires, totalement incompatibles avec la respiration en question.

Pour cette pratique, un bon tapis de yoga et des vêtements très souples suffisent largement.

Au départ, le plus dur fut d’attraper le coup avec la respiration et de tenir périnée-transverse-abdos rentrés tout le long de la séance. Il est arrivé lors d’une unique séance de ne plus réussir cette respiration thoracique. Moi qui m’astreignait à respirer par le ventre depuis des années, il a fallu que je fasse totalement l’inverse. Les muscles aussi n’ont pas apprécié d’être soumis à l’épreuve. Du moins, au départ.

Le premier mois, j’ai eu des crampes. Ce fut le temps d’accepter qu’il me fallait boire correctement avant et après la séance. Je ne quitte donc plus du tout ma bouteille les lundis matin. Mon cours avait lieu en fin de matinée les lundis. Histoire de bien débuter la semaine, de ne pas faire l’impasse sur mon instant sport.

Au bout de trois mois, j’ai accepté également qu’il ne fallait mieux pas louper deux cours d’affilé. En étant en cours débutant/intermédiaire, le soucis ne se situait absolument pas sur le rythme mais plutôt vis-à-vis de mes muscles. Une fois qu’ils avaient pris l’habitude, je préférais ne pas souffrir de nouveau pour un coup de fainéantise. Je n’ai donc loupé mes séances qu’en milieu d’année pour réelle fatigue et soucis précis. Même 4 jours après un rendez-vous chez l’ostéopathe, j’ai été à mon cour de pilate. La pratique étant douce et à mon rythme, cela n’a pas posé soucis. En sautant un cours au milieu de l’année, je récupérais vite car mes muscles avaient quand même été bien déverrouillés.

Clairement, j’ai eu mal! Ma sciatique, ma curalgie se sont réveillées pour le lancement. J’ai été doucement, à mon rythme, en essayant tout de même. Et du jour au lendemain (dans les trois premiers mois), je n’avais plus aucune douleur! Il faut être clair, il fallait bouger pour déverouiller ces maux que je gardais depuis 2014/2015.

~

Une des situations qui m’a permis de constaté un changement dans mon corps fut dans ma façon de m’asseoir. Et, surtout la facilité à me relever, même des sièges bas juste à la force de mes jambes. J’ai senti mes abdos bien plus à l’aise. Je n’ai pas constaté une perte de poids significatives mais bien une aisance dans mes vêtements.

L’autre bel avantage est l’intérêt pour le moral. Après une séance, je ne suis pas vidée mais apaisée. Les étirements sont devenues de plus en plus fluides et agréables, tout comme l’effort fourni. J’ai senti du bien-être dans mes muscles en action.

ça tire. ça pique. ça chauffe. Et c’est bon !

Je n’ai trouvé aucun inconvénient à cette pratique. J’ai juste constaté qu’il m’en fallait plus ! J’ai donc repris le vélo elliptique, le yoga et du pilate chez moi. Pourtant, c’est encore insuffisant.

Le pilate est un sport qui aide le corps à déverrouiller ses muscles, tendons, etc. Ce n’est pas un sport pour se défouler. C’est un sport de concentration et de précision.

Je suis donc ravie de cette reprise en association. Merci Art tempo !

Et 2019/2020?

Vendredi dernier, je me suis inscrite pour ma deuxième année de pilate !!! #fière Pour compléter ma pratique, j’ai bloqué un soir par semaine pour reprendre en alternance la natation et tester l’aquabiking. Je pense ainsi que je réussirais à avoir une semaine sportive complète:

  • Un travail en douceur sur les muscles profonds,
  • Un travail cardio plus poussé,
  • Un travail sur ma respiration (je suis asthmatique) et pour tous mes muscles plus doux.

Je me suis remise au sport en douceur en 2016 mais sans professeur pour me corriger. En 2019, j’ai retrouvé un créneau et un professeur. J’ai complété par de la marche régulière (45 minutes par semaine en fin 2018/ 2 à 3 fois 1h en milieu 2019). Pratique que j’avais de 2015 à début 2019 en portage avec mon fils et ses 16 kilos.


Aparté: Le portage

OUI! Porter bébé et jeune enfant est possible. Ayant débuté à ses 1 mois, ayant fait ma rééducation périnéale, ayant repris le sport, notamment en musclant mon dos, je n’ai jamais souffert de le porter. Même à 16 kg. Nous apprécions tous les deux. Cela fait un an que je le porte occasionnellement car il n’en a pu forcément l’envie. Nous avons donc troqué nos balades portages avec une poussette cane les six derniers mois, puis le vélo depuis trois mois. C’est même le retour du running pour moi.

Après la marche-portage, le running-poussette, voici le running-vélo !


Mes objectifs?

  • Je veux être en forme !
  • Je veux vieillir en prenant soin de moi.
  • Je veux perdre quelques kilos.
  • Je veux me sentir à l’aise pour courir après les enfants.
  • Je veux pouvoir prévoir des randonnées sans me faire mal.

En tout cas, je suis fière de mon parcours.


Et vous? C’est quoi vos plans sportifs?


Un commentaire Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.