Les vertues de l’aloe vera

Vous connaissez cette plante verte, qui ressemble à un cactus?

C’est une aloe vera. Cette plante légume est aujourd’hui très à la mode. Je vous propose donc de la découvrir aujourd’hui à travers mes mots/maux.

La plante

L’aloe vera existe sous 300 formes différentes. Elle se développe naturellement sous des lattitudes chaudes, et apprécie des sols sablonneux. En France, nous la retrouvons facilement dans le sud en extérieur. Dans les autres régions, il vaut meux la garder derrière une fenêtre à l’abri du gel et du froid.

Sa constitution est simple. Elle est faite d’écorce avec des picots pour la protéger des attaques extérieurs. En interne, on trouve le mucillage, ce gel si caractéristique ainsi qu’une autre substance toxique pour nos organismes, l’aloine.

Important à retenir: Cette plante est un légume. En effet, elle a appartient à la famille des Liliacées. Cette famille vous ait connu. Elle regroupe entre autre les poireaux, les ails et les oignons. C’est pourquoi, elle est consommable comme tout légume.

 

L’aloe barbadensis miller

Sur les 300 aloe vera existante, seule une est reconnu pour ses propriétés médicinales: l’aloe barbadensis miller.

Inscrite à la pharmacopée, elle a le statut de cosmétiques et de compléments alimentaires.

Son histoire

Il est difficile de dater les premières utilisations de l’aloe vera comme plante médicinale. Bien qu’elle fut représentée 4000 ans avant notre ère par les Hommes de l’époque, les premières preuves de son utilisation datent de 2000 ans avant JC. Il semble qu’elle fut utilisé d’abord en Chine avant d’être reconnu à d’autre endroits du globe. Nous avons trace d’écrits d’Hypocrate, d’Aristote sur ses vertues médicinales. Nous commençons à en entendre plus parler avec Cléopâtre, puis Christophe Colomb.

Le Docteur en pot fait du bien, et ça commence à se savoir!

C’est en 1820 que la pharmacopée officielle des Etats-Unis mentionne ses propriétés laxatives.

En 1935, un groupe de médecins traitent les brûlures dues aux raisons X et c’est le début de l’utilisation plus approfondie du gel d’aloe vera dans les cosmétiques.

 

Sa composition

La partie nous intéressant tout particulièrement est le mucillage. Cette partie gélatineuse est également appelé  « pulpe ». Elle se compose à 99% d’eau pour 1% d’une synergie de plus de 250 composants essentiels. Parmi eux, nous retrouvons 12 vitamines (C,B1,B2, …) mais également 20 minéraux (dont le fer, le magnésium, le calcium pour ne citer qu’eux). Evidemment, nous retrouvons des composants comme les lipides, quelques sucres ou encore 7 des 8 acides aminés existants.

 Rappel: Les acides aminés sont des molécules, se combinant entre elles, afin de former des protéines. Les acides aminés sont synthétisés uniquement grâce aux aliments que nous ingérons. Ils ne sont pas synthétisable par l’organisme lui-même.

 

Les vertues de l’aloe vera

Le docteur en pot a de nombreuses vertues. Elle est adaptogène, immuno-stimulante, cicatrisante, regénératrice, réparatrice, hydratante, tonique, anti-allergique, apaisante, équilibrante.

 10 bienfaits de l’aloe vera

Je vous en présente dix sachant qu’il y en a bien plus.

  1. Elle améliore la digestion. La plante étant adaptogène, dans un sens ou dans un autre, notre digestion apprécie.
  2. Elle réduit la fatigue de part son action tonique.
  3. Elle hydrate la peau grâce à la quantité d’eau contenu dans le gel. Pour vous donner une idée, une cuillère d’aloe vera correspond à six cuillères d’eau.
  4. Elle piège les radicaux libre car elle est également anti-oxydante.
  5. En association avec la vitamine C, elle travaille sur les cartilages des articulations que ce soit pour les sportifs ou les personnes atteintes d’arthrose par exemple.
  6. Elle stimule les défenses immunitaires.
  7. En cas de coups de soleil, elle apaise les peaux abîmés et les répare également. Il en est de même dans le cadre de brûlures en général.
  8. Elle peut être appliqué sur les plaies après un petit nettoyage afin de réduire le temps de cicatrisation.
  9. Elle nettoie l’organisme en interne et réduit les risques liés au cholestérol.
  10. Elle est consommable à tout âge en externe et en interne après 12 ans. Comme un légume, elle se consomme toute l’année ou par cure.

 

Outre ces 10 points, il est possible de trouver de nombreux autres bienfaits à cette plante légume si populaire.


Et vous, quelle utilisation en faites-vous?


 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s