LA BOÎTE A CONNERIES spécial GROSSESSE

 

♦Le concept de la boîte à conneries.♦

La boîte à conneries-grossesse a été un exutoire, personnellement. N’ayant pas eu, à proximité, un compagnon qui aurait fait barrage à la moindre remarque, j’ai choisi une phrase magique « Eh bim dans la boîte à conneries ». Verbalisée ou non, elle m’a donné le sourire lorsque j’ai été interloquée, choquée, ou amusée de voir les comportements qu’adoptent les gens. Difficile de rester sereine et bienveillante. Pas grave ! Y’a la boîte à conneries !



Dans cette boîte à conneries, tu pourras trouver un ensemble des  dires entendables pendant une grossesse, la mienne en l’occurence. Je m’excuse par avance auprès des personnes qui ont alimenté cette boîte à conneries. Vous me remercierez peut-être un jour d’avoir mis en avant quelques points qui vous feront à votre tour bondir.

Je me permets de préciser que cette boîte à conneries a été écrite en janvier 2015, lors de ma première grossesse. Je vous la livre car j’ai trouvé que c’était un outil comme un autre pour faire face à ses angoisses propres, celles des autres, et avancer.

Bonne lecture !



Ce qu’il est possible de retenir dès à présent est que la plupart des personnes qui vous font ce type de remarques angoissantes la plupart du temps, prophétiques, projettent uniquement leurs angoisses et leurs fantasmes sur vous. Difficile de ne pas les prendre en pleine tête lorsque l’on n’y ait pas préparé. Ne comptez donc pas sur autrui pour gérer cela à votre place ; ce serait peine perdu. Quelques personnes comprendront et porteront attention à cela, mais la plupart du temps, sous couvert de s’inquiéter de votre vie, ils n’essayeront que de vous renvoyer leur égoïsme. Merci donc à ceux qui sont assez malins pour éviter ce type de comportements, que je qualifierais de carrément malsains.

  • Tu vas mourir.

Pourquoi une femme enceinte ne veut pas entendre ça ?

Faut-il vraiment expliquer pourquoi ? Cette angoisse est projetée vers la femme qui va accoucher mais ne la concerne absolument pas. Soyons donc intelligent et évitez de rajouter une couche de plus dans les angoisses déjà bien réelles qu’une femme et un homme se préparant à être parents ont de toute manière. Utilisez votre œil critique sur vous-même et vos capacités afin de permettre à d’autres d’avancer à leur propre rythme.

 

  • Mange pour deux.

Pourquoi une femme enceinte ne veut pas entendre ça ?

Déjà que la femme enceinte va être constamment étudiée sous toutes les coutures dont celle du poids alors fichez-lui la paix et laissez la manger juste comme elle le souhaite; soit souvent équilibrée. Une femme enceinte doit manger correctement, écouter ses envies réelles et se nourrir d’aliments nécessaires au bon déroulement de sa grossesse pour sa santé mais aussi la santé du petit être à venir. Mais c’est à elle de choisir, pas à sa voisine.

 

  • Si tu mets tes mains bas sur ton ventre, c’est une fille. Si tu les mets sur le dessus, c’est un garçon.

Pourquoi une femme enceinte ne veut pas entendre ça ?

Et si elle fait le poirier, que se passe-t-il ? Ici aussi est-il bien nécessaire d’expliquer pourquoi les femmes enceintes placent leurs mains d’une manière ou d’une autre sur leur ventre lorsqu’il devient proéminent ? Oui. Bien. La femme enceinte prépare l’arrivée d’un être qui grossit, prend de la place. Son ventre s’arrondit et devient surtout de plus en plus lourd. Rapidement, la femme enceinte ressent un besoin simple : celui de se tenir le ventre. Ainsi parfois ses mains maintiennent son ventre par le dessous. Certainement que bébé s’est placé bas jouant avec l’espace qu’il a pour le moment. Souvent chaque personne met ses bras et ses mains le long de son corps ou dans ses poches. La femme enceinte a elle aussi besoin de poser les bras et mains quelque part. Son port changeant, il lui paraît simplement pratique de croiser les mains sur son ventre qui est un support sympathique lorsque l’on est bien installé et que bébé l’est aussi.

 

  • Tu vas accoucher d’un alien.

Pourquoi une femme enceinte ne veut pas entendre ça ?

La grossesse est synonyme d’angoisses. Merci donc de ne pas en rajouter une bonne couche ! Chaque personne a le droit d’avoir des angoisses, des peurs et de les affronter au rythme qui lui convient. Ce n’est à personne d’autre que la personne en question d’avancer pas à pas. Les peurs et angoisses sont nécessaires dans toutes  les étapes de la vie. Il faut donc savoir se taire, garder ses opinions pour soi tout en étant à l’écoute. Lancer ses angoisses propres à la figure des autres, et entre autres des futurs parents, est un acte égoïste irréfléchi. Bien qu’il soit parfois impossible de se rendre compte sur le coup de la bêtise que l’on fait en ayant un tel comportement, cela reste quelque chose qui vous concerne vous uniquement et renvoie une image peu flatteuse de vous-même. Et ne faites pas passer ça pour une faculté à faire de l’humour ou à ironiser, ce n’est qu’une preuve de plus que le seul être qui vous intéresse c’est bien vous et non pas la personne à qui vous offrait votre pseudo analyse.

  • Tu vas accoucher ; il est bas.

Pourquoi une femme enceinte ne veut pas entendre ça ?

L’ensemble de la population se transforme en gynécologue ou sage-femme dès lors que le ventre d’une femme enceinte a atteint une certaine taille. Si vous êtes une femme qui a un petite ventre de grossesse de nature, vous n’accoucherez donc jamais ? Les seuls aptes à annoncer cette information sont la femme en question (aussi étonnement que cela puisse paraître nous arrivons à connaître notre propre corps et en étant à l’écoute de notre corps pouvoir vous dire ce qu’il en est) et les professionnels de santé qui ont osculté la personne.

 

  • C’est la faute aux hormones.

Pourquoi une femme enceinte ne veut pas entendre ça ?

Alalala vaste sujet que les hormones. De toute évidence, une femme enceinte perd radicalement toute capacité à réfléchir. Certes, il n’est pas évident de toujours contrôler sa capacité à prendre du recul à cause des hormones. Mais tout de même, résumer toute action ou parole de la femme enceinte à « c’est la faute des hormones », c’est légèrement réducteur.

Enceinte ne signifie ni malade, ni incapable de faire, ni incapable de réfléchir. Ce n’est pas parce qu’une femme enceinte refuse qu’on lui dicte sa conduite, que c’est la faute aux hormones. Ce n’est pas parce qu’une femme enceinte argumente que tel ou tel acte ou parole est une ânerie que c’est les hormones. Ce n’est pas parce qu’une femme enceinte se renseigne et choisit une voie ou une autre que c’est la faute aux hormones.

*** De plus, un an après mon premier accouchement, je n’ai toujours pas changé d’avis en matière d’éducation, d’alimentation, de comportements à adopter avec un enfant. Est-ce la faute aux hormones ? ***

  • Tu vas faire caca lors de l’accouchement.

Pourquoi une femme enceinte ne veut pas entendre ça ?

Remercions les émissions de télé-réalité pour cette information capitale indispensable à connaître afin de préparer l’accouchement. Parfois, il devrait être limite prohiber que certaines personnes manquant de critiques passent leurs soirées à se faire peur avec des généralités qui au final ne perturbent pas réellement un accouchement. De plus, scientifiquement parlant, le corps de la femme enceinte prête à accoucher va se préparer afin d’accoucher afin qu’il n’y ait que peu de matières présentes qui pourraient « perturber » l’accouchement. Ainsi, même s’il est possible d’utiliser un petit suppositoire de glycérine, il est aussi tout simplement possible de se dire que le corps humain et la nature sont bien fait. Bébé ne naîtra pas dans les immondices, tranquillisez-vous donc.

  • Accoucher à la maison est une belle connerie. (Et tu vas mourir.)

Pourquoi une femme enceinte ne veut pas entendre ça ?

Auriez-vous un autre argument mesdames et messieurs ? Parce que cette seule phrase ne mène franchement à rien. Il est tout à fait possible de ne pas trouver cette option rassurante et donc envisageable. Toutefois, les personnes renseignées sur le sujet savent qu’il y a de nombreuses obligations pour faire un accouchement à la maison ou AAD. Cet acte se prépare réellement et pas du tout au pied levé. Un professionnel de santé en la personne d’une sage-femme diplômée et reconnue doit suivre la femme enceinte depuis le début de la grossesse jusqu’à la fin. Un parcours auprès d’une maternité est systématiquement organisé avec un rendez-vous auprès d’un gynécologue, d’un anesthésiste et d’une sage-femme de la maternité. Le dossier auprès de la maternité est donc prêt afin de prévoir toute éventualité. Ensuite, des analyses de sang et d’urines sont faites tous les mois comme pour tout le monde. Le jour J la sage-femme choisi se déplace avec son matériel comme un monitoring, exactement comme à la maternité. Et au moindre doute de problème, la femme enceinte est transférée par les pompiers à la maternité afin qu’une équipe médicale ayant l’ensemble du matériel nécessaire prennent le relais. Un réel suivi existe. Enfin, seules les grossesses qualifiées de physiologiques pourront avoir lieu « à la maison ». A la moindre pathologie décelée, la maternité prend systématiquement le relais.

Ainsi expliqué, nous sommes bien loin d’actes irréfléchis. Quant à la question du pourquoi souhaité de tels accouchements, il suffirait de la poser au couple qui choisit cette voie. Il y a beaucoup d’arguments dans un sens ou dans l’autre. Néanmoins, il est également intéressant de se pencher sur le choix de nos voisins européens, de voir les études sur le sujet, de s’intéresser aux travaux de certains sénateurs français sur le sujet, et également aux questionnements quant aux coûts financiers (et le trou de la sécurité sociale, on en parle ou bien ?) afin de se faire une opinion propre.

*** Je conseille fortement de suivre le combat de nombreuses femmes et professionnels de santé pour qui l’AAD est une option sérieusement envisageable. Le débat des maisons de naissance est ouvert en France. Intéressez-vous à ces questions essentielles qui sont tout de même de donner la vie sereinement et dans les meilleures conditions à un être humain. Quelques films intéressants ont été faits sur le sujet comme Entre leurs mains de Céline Darmaya.

Un court article sur Parents, ici

Ouvrez-vous à des réalités oubliées ! ***

 

  • Moi, mon accouchement …

Pourquoi une femme enceinte ne veut pas entendre ça ?

Mais pourquoi, aimeriez-vous entendre l’accouchement d’un autre couple ? Certaines peut-être ont la curiosité de savoir. Oui c’est possible. Toutefois, on ne le répètera jamais assez une grossesse est personnelle. Un accouchement est personnel. Ce qui va être valable pour l’un ne le sera pas pour l’autre. Il n’y a pas une vérité.

Outre cela, entendre des minutes durant une longue explication sur le déroulement de l’accouchement de la copine, sœur, mère, … piouf ça fatigue rien que d’y penser. Les petits tracas de l’une ne seront pas forcément les vôtres. Et heureusement, parce qu’il y a des actes qu’on ne souhaite pas aux unes ou aux autres.

Puis l’accouchement chacun a besoin de se l’imaginer, de le fantasmer afin de vaincre ses propres peurs. Entendre l’accouchement d’une autre me semble perturbant pour préparer le sien. A chacun donc de voir ce qu’il en est pour lui-même. Peut-être que c’est aux copines d’avoir assez de recul pour pas raconter à la moindre occasion leur accouchement dans les moindres détails. Certaines ne donnent aucuns détails et ne parlent que de leurs sentiments. Plus ces sentiments sont positifs, plus leurs ressentis du moment de bonheur est vivant, plus cela est rassurant. A l’inverse, un discours angoissant n’aidera pas. Il ne faut donc pas hésiter à stopper net une copine débutant un récit détaillé, plein de rebondissements, si c’est ce que vous souhaitez.

~Voilà les quelques points qui avaient retenus mon attention pendant ma première grossesse. Il est possible, heureusement, de vivre sa grossesse, malgré les « on dit que ». Je vous souhaite d’avoir la capacité de prendre du recul sur ces phrases, sorties parfois d’un autre temps.~

¤  Et vous, que metteriez-vous dans votre boîte à conneries spécial grossesse ? Autant en rire ¤

 

***

 

 

Publicités

4 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. amandine dit :

    J’adore! Quel plaisir de te lire! Tu as un réel talent! Et bien cet article est tres intéressant, je me rend compte que j’ai du alimenter parfois ta boîte à conneries mais mieux vaut en rire, seuls les cons ne changent pas d’avis. Avec le recul je m’imagine enceinte à entendre ce genre de conneries (que j’ai pu dire moi même!) et au secours… ! 😉 merci pour ce bel article! J’applique illico la boîte à conneries en prevision pour tous les cons qui me sortiront de si belles anneries chaque jour, elle ne devrait pas tarder à se remplir. Belle journée

    J'aime

    1. Merci Amandine. Oh bien je ne suis même pas certaine qu’une phrase ait été dite par toi. Peut-être l’as-tu pensé? Une précision est par contre à faire: le ton. À l’écrit, il ne transparaît pas du tout. Mais le questionnement a une portée différente. Par exemple, pour l’AAD, il est possible (même enceinte) d’échanger sans que la phrase atterisse pour autant dans la boîte à conneries. La plupart du temps c’est un ton catégorique sans discussion possible qui fait au moins sourire. Une bonne parade est le rire, d’ailleurs. Si à chaque phrase comme cela, j’écoutais de rire, cela amènerait peut-être les interlocuteurs à se questionner. Au plaisir de faire lire et de proposer d’autres sujets de réflexions.

      J'aime

  2. Dans ma boite à conneries je mettrais :
    « autant t’imagine il a pas de bras » alors celle là j’étais outré.
    « c’est la fautes aux hormones » à croire que toutes nos décisions sont liées à nos hormones à présent que notre cerveau est juste réduit à néant. grrrr
    « Profite de dormir, Profite de te maquiller ..après c’est fini » hun merci je suis déjà au courant c’est pas la peine de me le rabâcher sans cesse au cas ou j’oublie que les débuts avec un bébé sont pas faciles et fatiguant !

    Merci pour cet article, très bonne idée cette boite à connerie, je devrais les noter et faire de même à la fin de ma grossesse xD

    bise!
    Jenni

    J'aime

    1. Salut Jenni !

      Ahaaha le « t’imagine il n’a pas de bras », ouf je n’y ai pas eu le droit !
      Le profite est également un grand classique. Bon, je peux peut-être inverser légèrement la tendance mais OUI en tant que SuperParents, nous sommes une SuperEquipe. Doooonc, SuperPapa prend Mr bébé afin que la maman que je suis, se maquille, prenne une douche seule, aille au cinéma, etc. Bien sûr, la plupart du temps, j’adopte le no make-up and cie mais finalement, j’ai une belle peau (merci la génétique et les bons petits plats maison consciencieusement prévus) alors je peux bien m’en passer contre un quatre-pattes poursuite hilarant.
      En tout cas, profite de ta grossesse !!! Note bien toutes les remarques d’autrui, ça fera une superbe boîte à conneries de fun mum.
      A bientôt Jenni ! 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s